Au cours de sa période prospère, le royaume de Champa a laissé  de nombreuses œuvres architecturales typiques à la postérité,  ils sont devenus des  patrimoines   précieux aujourd'hui. En particulier, les tours de Cham Poshanư  contiennent  bien d’architectures typiques des Cham.

L’essence culturelle de Cham

L’ensemble des tours de Cham Poshanư a été construit au 9ème siècle à la base du  style Hoa Lai - l'un des nombreux anciens styles d'art du Champa. Lors de son accomplissement,  les tours Poshanư  restent un chef-d'œuvre architectural et le symbole du Royaume de Champa à ce temps-là.
Aujourd'hui,  les tours  Poshanư  sont  restés  intacts, ils se situent à environ 7 km au nord-est  du centre de  la ville de Phan Thiet dans la colline Ba Nai, le quartier Phu Hai.
Ces tours sont également connus de  différents noms tels que Po Sah Inu (ou le tour de  Cham Pho Hai), ils ont été classés dans la liste des monuments architecturaux  nationaux en 1991  par le ministère de la Culture. Avec les architectures originales,  les traces du  période prospère du royaume de Champa  sont  représentées clairement  encore  dans ce monument.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tours Poshanư sont aujourd’hui l'une des destinations touristiques attrayantes pour ceux qui aiment l'histoire et de la culture. Au début,  les  tours de  Cham Poshanu dédient  à  Shiva (le génie  puissante que les indiens et les Cham vénèrent). Plus tard, les Cham  sont construits un lieu pour rendre le culte à la princesse Poshanu-la fille du roi Po Parachanh du 14ème siècle.

Une architecture unique

Lors de la visite des  tours Poshanư, la première chose  attirant les  touristes sont l'architecture unique de ce lieu.  Avec le style Hoa Lai, les tours sont construits avec les briques rouges attachées par un adhésif spécial,  la porte est en forme de voûtant, la surface est sculptée de plusieurs  motifs particuliers.

Les tours  Poshanư se  composent  d'une tour principale et deux tours latérales,  tous sont des tours carrées multi-étages.

La tour principale A possède 15m de haute,  il est composé de trois étages avec la porte  principale vers l'Est car les  Cham croient que c'est la demeure des dieux. À l’intérieur de  la tour, on rend le culte aux  organes  génitaux Linga -  Yoni en pierre monolithique bleue noire.
À côté de la tour principale, la Tour C dédie au génie de feu, il y a une porte vers à l'est. Il s’agit  le plus petit tour avec 4m de haut

Plus loin, on peut voir la tour B  où on rend le culte au génie de buffle.

L’histoire d'amour de la princesse Poshanư

Ces contes associés aux tours Poshanư est aussi l'une des choses que les visiteurs préfèrent dont on doit compter l’histoire touchant de la princesse Poshanư

Selon les habitants, ces tours ont été construites pour commémorer l'amour de la princesse Poshanư et seigneurs  Po Sahaniempar.  Sa naissance  lie à l’amour remplie de bonheur, mais aussi très douloureuse de la princesse et seigneur Po Poshanu Sahaniempar (musulman qui vive dans  la zone de Ma Lam).

À travers  de difficulté religieuse, la princesse a décidé de se marier avec le seigneur.

Cependant, le frère de la princesse ne voulait pas  que sa sœur se marie avec une personne hors de son ethnie, alors, il  veut séparer ce couple. Lors d'un pèlerinage, Po Sahaniempar ne  voyait pas sa femme, il a pensé qu’elle a trahi et s’en est allé.

Poshanư  a essayé d’expliquer et pourtant quand elle a vu son mari à la montagne Nui Ông – Tanh Linh, il est tombé amoureux d’une fille de l’ethnie Raglai nommée Chargo.  Donc,  le reste de sa vie, Poshanư  a habité seule à Bianneh.

Pour  mémoriser cet amour touchant et le bienfait du  Poshanư qui a  guidé  les habitants dans la  l’agriculture ainsi que dans la communication, les Cham ont  fait sa statue et pratiqué le culte dans le tour.
Par conséquent, les cérémonies religieuses importantes ont été  lieu  au tour Poshanu dont  le plus grand festival des Cham Balamon est Kate. Chaque année, les pèlerins y viennent pour  souhaiter une bonne  récolte.